GPEC : un outil au bénéfice des salariés et de l’entreprise

 Dans IRP

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) permet à l’entreprise d’anticiper les évolutions socio-économiques, technologiques ou organisationnelles auxquelles elle risque d’être confrontée en adaptant les compétences de ses salariés pour y faire face. Les entreprises employant 300 salariés ou plus se doivent d’engager des négociations sur ce thème au moins tous les trois ans, tandis que les entreprises de taille inférieure peuvent bénéficier d’un dispositif d’appui-conseil et d’une aide financière de l’État pour élaborer un plan de GPEC.

L’intérêt d’une GPEC est d’anticiper les évolutions des métiers, d’adapter les compétences aux évolutions économiques et sociales, technologiques ou organisationnelles de l’entreprise, de rester compétitif face à la concurrence et de développer une gestion active des âges dans l’entreprise. L’entreprise peut ainsi s’assurer de disposer d’une main-d’œuvre qualifiée alignée avec ses besoins.

Loi Rebsamen et consultation du CE

GPEC

Un process précis

Dans le cadre de la négociation obligatoire au sein des entreprises de plus de 300 salariés, les discussions menées doivent porter sur la mise en place d’une démarche de GPEC ainsi que sur les mesures d’accompagnements associées. Les orientations stratégiques de l’entreprise ainsi que leurs conséquences sur l'activité, l'emploi, l'évolution des métiers et des compétences, mais également l'organisation du travail, le recours à la sous-traitance, à l'intérim, à des contrats temporaires et à des stages, sont à la base de cette négociation.

La négociation sur la gestion des emplois et des parcours professionnels ainsi que sur la mixité des métiers doit en outre porter sur la mise en place d'un dispositif de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, ainsi que sur les mesures d'accompagnement susceptibles de lui être associées, notamment en matière de formation, de validation des acquis de l'expérience, de bilan de compétences ainsi que d'accompagnement de la mobilité professionnelle et géographique des salariés. Un bilan est réalisé à l'échéance de l'accord.

Comment se déroule la démarche GPEC ?

La démarche de GPEC prévoit que l’employeur réalise un diagnostic complet de ses métiers et des compétences détenues par ses salariés, ainsi que des outils déjà utilisés dans le cadre de la gestion des ressources humaines. Sur cette base, et en fonction de sa stratégie et du contexte, l’entreprise réalise ensuite une projection des emplois et compétences futurs. L’objectif est de mesurer les écarts avec l’existant.

L’entreprise se doit enfin de définir les outils à mettre en place pour accompagner la démarche GPEC (entretiens professionnels, bilans de compétences, actions de formation, etc.), ainsi que les modalités de suivi de la démarche (indicateurs de réalisation des actions prévues, groupes de travail, modalités d’ajustement, etc.).

https://www.opcalia.com/dispositifs-de-formation/employeurs/gpec-gestion-previsionnelle-des-emplois-et-des-competences/

Nous contacter

Remplissez ce formulaire de contact et nous vous recontacterons au plus tôt.

Expertise du CHSCTCE